Trucs et astuces : devenir historien

DEUTSCH_Lorant-24x30-2004J’ai rencontré récemment de nombreux jeunes chômeurs de longue durée de 6 à 12 ans qui ont radicalement changé leurs projets de vie. Au départ, ils voulaient devenir pompiers ou astronautes, et c’est un large sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux qu’ils s’imaginaient soustraire des flammes des carcasses d’enfants calcinés, le tout à cause d’un mégot mal éteint. Mais la lecture de mon blog a changé leur vie : ils veulent désormais devenir historien. C’est pourquoi je souhaite gentiment leur donner ici des conseils afin qu’ils réussissent, parce qu’historien est le plus vieux métier du monde, et sans doute le plus beau (après celui de pompier qui demande beaucoup de courage).

  • même si cela est bien pénible, vous devez lire des livres. Je sais, lire des livres en papier de bois d’arbre est une activité totalement anachronique, mais parfois on y trouve des informations utiles : la date de naissance d’Abraham, l’âge de la reine Victoria à certains moments de sa vie, ou encore la durée d’événements qui se sont déroulés dans le passé.
  • soyez culottés ! Lorsqu’en soirée la conversation glisse sur un sujet historique, affirmez haut et fort que vous êtes historien, que vous avez lu des livres et que vous connaissez des dates dont certaines sont précises. L’important est de paraître sûr de soi et de lever bien haut le menton en plaçant des phrases comme :  » Hitler était un sale type, j’ai fait des recherches «  ou encore  » Napoléon est mort à Sainte Hélène, son fils Léon lui a crevé l’bidon, on l’a r’trouvé, assis sur une baleine, en train d’sucer les fils de son caleçon. Quelle histoire ! « 
  • au niveau vestimentaire, il est indispensable de se constituer dès le plus jeune âge un dressing regorgeant de chemises à jabot, si possible de couleur prune. C’est un code vestimentaire que certains jugent désuet, et pourtant la chemise à jabot, outre sa beauté sophistiquée, est l’habit par excellence de l’historien. Ne portez surtout pas de short pastel, on vous prendrait pour un géographe.
  • sur le plan nutritionnel, mangez de la viande en grande quantité ; ne vous droguez pas, cela ne ferait qu’altérer votre jugement déjà médiocre.
  • Enfin, créez un blog historique (si possible en 3D), dans lequel vous publierez régulièrement des articles sans queue ni tête sur des thèmes improbables. Personne n’ira vérifier la véracité de vos propos, les gens qui lisent des blogs historiques sur internet sont en général de grosses andouilles bien bêtasses et dociles. Et pourtant ils reviendront inlassablement sur votre blog pour lire vos propos délirants.

Vous n’êtes pas obligés de suivre mes conseils ; après tout,  » Mieux vaut apprendre à faire l’amour correctement que de s’abrutir sur un livre d’histoire  » disait Boris Vian (qui faisait très mal l’amour, j’en sais quelque chose).

Publicités