Le classement des personnages historiques préférés des Français

Relatives_GNP_PPP_European_countries_vs._USA_1990-2006J’ai récemment lu un article étonnant sur le site Topito, la vie du côté top, sur les dix personnages historiques français préférés des Français. Autant ce site est généralement sérieux et constitue l’une de mes lectures préférées pour nourrir ma réflexion, autant le classement proposé me paraît étonnant, voire hautement suspect. En numéro un l’on retrouve Napoléon dont j’ai déjà abordé certains aspects essentiels de sa vie, ce qui explique probablement sa popularité. Jusque là donc, rien de bien ébouriffant. Mais la suite du classement m’interpelle : Charles de Gaulle, Louis XIV, Henri IV, Louis Pasteur, Victor Hugo, François Ier, Saint-Louis, Jean Jaurès et François Mitterrand. Pourtant historien, je n’en connais même pas la moitié.

J’ai donc réalisé dans mon entourage proche un sondage sur le même thème, afin de prouver que le classement de Topito fait preuve d’un manque de rigueur statistique qui frôle l’escroquerie (seulement 1000 votants pour un pays qui compte environ 65 millions d’habitants ; admettons 30 millions en enlevant les étrangers et les femmes du panel). Voici les résultats :

  1. Napoléon : sans surprise, cela concorde avec les autres études. Populaire car alors que la guerre provoque 3 millions de morts en Europe, il parvient à limiter le tribut français à un million. Il se démarque donc des abominables bourreaux de notre histoire comme Robespierre.
  2. Charles de Gaulle : sous-secrétaire d’État à la Guerre et à la Défense nationale du 6 juin 1940 au 16 juin 1940, c’est-à-dire précisément au moment où l’armée française est vaincue. Malgré cela, mon entourage a semble-t-il « passé l’éponge », comme on dit trivialement. Surtout connu pour le passage au nouveau franc.
  3. Pétain : malgré ses défauts, le vainqueur de Verdun est un choix consensuel, et le maréchal semble particulièrement apprécié dans mon entourage, en particulier chez les plus jeunes.
  4. Spiderman : choix plus surprenant, même si les super-pouvoirs dont il dispose expliquent certainement sa présence aussi haut dans le classement.
  5. Edith Cresson : mais oui ! Même si cela va faire grincer des dents dans certains milieux, honneur au sexe faible grâce à l’ancienne Premier ministre, qui prouve que les femmes ont joué dans l’histoire un rôle comparable aux hommes, malgré leurs incommodantes époques.
  6. Jean Martinier : apiculteur du Lot admis à l’ordre du mérite agricole, membre durant dix ans du Conseil économique et social, il est surtout connu pour avoir introduit l’assolement triennal dans les pays de Gourdon et de Bouriane. Un choix courageux qui récompense un amoureux de la terre, malgré son implication dans le génocide rwandais.
  7. La Tour Eiffel : symbole de la France à l’étranger, celle qu’on appelle « la grande dame de fer d’Eiffel » ou encore « la Tour au long cou » arrive bonne septième.
  8. Tintin : ce septième choix me pose problème, et soulève la question du niveau d’instruction de mon entourage. J’avais conscience depuis longtemps de côtoyer des dadais bien godiches comme on n’en fait plus, j’en ai ici la confirmation. Tintin est bien entendu de nationalité belge, il ne devrait donc pas figurer dans ce classement.

Je préfère m’arrêter là, car la fin de la liste comprend fâcheusement Milou et Rastapopoulos, ce qui est tout bonnement incompréhensible compte tenu de mes remarques précédentes sur Tintin.

Trucs et astuces : devenir historien

DEUTSCH_Lorant-24x30-2004J’ai rencontré récemment de nombreux jeunes chômeurs de longue durée de 6 à 12 ans qui ont radicalement changé leurs projets de vie. Au départ, ils voulaient devenir pompiers ou astronautes, et c’est un large sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux qu’ils s’imaginaient soustraire des flammes des carcasses d’enfants calcinés, le tout à cause d’un mégot mal éteint. Mais la lecture de mon blog a changé leur vie : ils veulent désormais devenir historien. C’est pourquoi je souhaite gentiment leur donner ici des conseils afin qu’ils réussissent, parce qu’historien est le plus vieux métier du monde, et sans doute le plus beau (après celui de pompier qui demande beaucoup de courage).

  • même si cela est bien pénible, vous devez lire des livres. Je sais, lire des livres en papier de bois d’arbre est une activité totalement anachronique, mais parfois on y trouve des informations utiles : la date de naissance d’Abraham, l’âge de la reine Victoria à certains moments de sa vie, ou encore la durée d’événements qui se sont déroulés dans le passé.
  • soyez culottés ! Lorsqu’en soirée la conversation glisse sur un sujet historique, affirmez haut et fort que vous êtes historien, que vous avez lu des livres et que vous connaissez des dates dont certaines sont précises. L’important est de paraître sûr de soi et de lever bien haut le menton en plaçant des phrases comme :  » Hitler était un sale type, j’ai fait des recherches «  ou encore  » Napoléon est mort à Sainte Hélène, son fils Léon lui a crevé l’bidon, on l’a r’trouvé, assis sur une baleine, en train d’sucer les fils de son caleçon. Quelle histoire ! « 
  • au niveau vestimentaire, il est indispensable de se constituer dès le plus jeune âge un dressing regorgeant de chemises à jabot, si possible de couleur prune. C’est un code vestimentaire que certains jugent désuet, et pourtant la chemise à jabot, outre sa beauté sophistiquée, est l’habit par excellence de l’historien. Ne portez surtout pas de short pastel, on vous prendrait pour un géographe.
  • sur le plan nutritionnel, mangez de la viande en grande quantité ; ne vous droguez pas, cela ne ferait qu’altérer votre jugement déjà médiocre.
  • Enfin, créez un blog historique (si possible en 3D), dans lequel vous publierez régulièrement des articles sans queue ni tête sur des thèmes improbables. Personne n’ira vérifier la véracité de vos propos, les gens qui lisent des blogs historiques sur internet sont en général de grosses andouilles bien bêtasses et dociles. Et pourtant ils reviendront inlassablement sur votre blog pour lire vos propos délirants.

Vous n’êtes pas obligés de suivre mes conseils ; après tout,  » Mieux vaut apprendre à faire l’amour correctement que de s’abrutir sur un livre d’histoire  » disait Boris Vian (qui faisait très mal l’amour, j’en sais quelque chose).

Trucs et astuces : retenir les dates

MemoireL’histoire présente un défaut majeur : celui d’être bourrée de dates difficiles à retenir. Le problème est lié au fait que la plupart des dates sont différentes, en fonction de l’événement. Par exemple, si vous connaissez la date de la bataille de Marignan (1515), cela ne vous donne aucune indication quant à la date de l’indépendance de l’Inde. Dès lors, comment faire, et dans quelle mesure ?

Les astuces pour éviter de connaître les dates :

  • Affirmez qu’il est absurde de raisonner dans le temps court, que l’événement dont on parle s’inscrit dans la longue durée. Par exemple, si on vous demande les dates du concile de Trente, soutenez qu’il s’est déroulé durant la première modernité. Vous pouvez ajouter qu’il s’agit « d’un concile qui a durablement structuré les mentalités de son temps », ou quelque chose comme cela, ça pète bien.
  • Noyez le poisson à l’aide d’un poncif sans aucun lien : « Pour connaître cette date, il faudrait une véritable volonté politique ».
  • Mentez sans vergogne : avec l’avènement d’Internet et de Wikipedia, plus personne ne retient les dates car la technologie le fait à notre place. Exemple : « Aristote ? Grand auteur médiéval, 1234-1308 ».
  • Indignez-vous en rappelant à votre interlocuteur la futilité des dates : « Combien respectent les enseignements du Christ ! Je suppose qu’il est plus facile de se souvenir des dates de vacances que de commandements ! » (Benjamin Franklin). En général après ça le mec ferme bien sa grande gueule.

Il existe toutefois des indices vous permettant de connaître une date au jour près :

  • Votre anniversaire : facile, des gens que vous connaissez vous offrent un stupide bouquin sur la recherche du bonheur écrit par un soi-disant philosophe, alors que vous auriez vraiment eu besoin d’un chèque de 50 euros pour payer le stage de poney du petit.
  • L’armistice de 1918 : il vous suffit d’observer les passants dans la rue. Les Allemands baissent honteusement la tête en marmonnant un « warum, warum« , l’air désespéré.
  • La fête nationale française : regardez les sillons, un sang impur les abreuve.
  • La fête de l’Europe : les foules en délire qui adhèrent de façon quasi-religieuse au magnifique projet européen sortent les drapeaux étoilés et hurlent leur amour au président de la Commission européenne.

D’autres articles sur le thème « trucs et astuces » sont en préparation, la date de publication n’est pas encore décidée.

Courrier des lecteurs, le retour

Boîte_aux_lettres_1990Bonjour chers lecteurs. Nous avions déjà publié les premières lettres reçues il y a quelques mois, et je dois dire que le résultat n’était pas brillant. Tentons tout de même de donner à nouveau la parole au bas peuple pour voir si par le plus grand des hasards jaillit un éclair de lucidité de l’obscurité et de la crucherie plébéienne. Si vous pensez pouvoir relever le niveau, écrivez ici : lhistoirecrue@gmail.com

Bonjour, je m’appelle Bruno et j’ai une question à vous poser à propos de l’orientation politique de votre blog. Quel est votre positionnement ? Êtes-vous fasciste, partisan de la décroissance ? Merci !

Monsieur Bruno, votre question m’insulte : croyez-vous vraiment que je sois un homme sans mesure, se jetant éperdument dans la première idéologie extrémiste venue ? Me voyez-vous mener un combat d’un autre temps guidé par la haine et la peur de l’autre ? Me pensez-vous suffisamment bête pour fouler des deux pieds les grands principes qui font de notre civilisation un modèle pour le reste du monde ? Non monsieur, je ne suis pas de ceux qui veulent revenir à la bougie et abandonner tout le confort moderne. Quant au fascisme, je suis effectivement proche de la pensée mussolinienne, en particulier dans le domaine des travaux publics et de la réglementation tabagique.

Chère histoire crue, malgré une intense activité sur votre blog vous semblez avoir du mal à obtenir une quelconque reconnaissance, que ce soit des professeurs d’Université en université ou de Laurent Ruquier. Quel est selon vous la raison de cette stagnation ?

Au départ, je pensais qu’il s’agissait d’un complot, car mon blog dérange l’intelligentsia bien pensante. En effet, sur mon blog, j’affirme tout haut ce que la plupart des gens ne pensent même pas, brisant ainsi la pensée unique, et même la pensée tout court. Mais après une analyse plus approfondie, il semblerait que l’inexactitude des informations et la médiocrité du style de rédaction sont aussi à incriminer. C’est donc un peu des deux, la vérité est insaisissable.

Bonjour, je suis étudiant en histoire à la faculté de Roubaix Sud et j’adore votre blog. Je cherche un stage (532,26€/mois) afin de valider ma 4e année et je souhaite vous proposer mes services, par exemple pour vos recherches préalables à la rédaction de vos articles. Veuillez agréer.

Jolie tentative mais non merci, le coût du travail est bien trop élevé en France. D’ailleurs je n’embaucherais des salariés que lorsque le Code du travail aura été purgé de son contenu long et indigeste, c’est une question de principe.

Citoyen du monde, j’ai délocalisé ma recherche documentaire au Cambodge. Je fais traduire du Cambodgien vers l’arabe en Tunisie, puis de l’arabe en français en Côte d’Ivoire. Enfin, ma dignité est délocalisée en Suisse.

C’est tout pour cette fois et je dresse un bilan mitigé de ce courrier des lecteurs. Vous n’étiez certes pas tellement inspirés, mais votre franc parler populaire a quelque chose de touchant.

La grande muraille de Chine

Le caractère de gauche signifie "muraille", celui de droite "de Chine"

Le caractère de gauche signifie « muraille », celui de droite « de Chine ». L’ensemble est difficilement traduisible.

Bonjour, je suis colère. Pas contre vous, enfin pas plus que d’habitude. Mais contre les historiens français, qui derrière leurs beaux diplômes et leurs vestes démodées ne s’intéressent qu’à l’histoire de la France et de l’Europe. C’est une approche européo-centriste absolument inexcusable, qui traduit une étroitesse d’esprit préjudiciable pour notre belle discipline qu’est l’histoire. Une fois de plus je dois mettre du mien pour rectifier cette anomalie que seule la paresse peut expliquer. En effet, je me considère comme le meilleur expert français de l’histoire extra-européenne, et croyez-moi ce n’est pas rien. J’ai même reçu lors d’une sauterie cossue les félicitations de l’ambassadeur de Chine en France, son excellence Feng Shui, qui m’a félicité pour la qualité de mon visage avant de tenter de m’embrasser suavement. C’est pourquoi je vais vous raconter avec brio l’histoire de la Grande muraille de Chine, sans tomber dans les stéréotypes ou les approximations guidées par des a priori culturels occidentaux vis-à-vis du pays du Soleil Levant.

Comme vous le savez, la Chine dispose d’une muraille très grande. Elle se situe au Nord du pays et elle est essentiellement constituée de pierres minérales. Son nom, « Grande muraille de Chine », vient à la fois du pays dans lequel elle a été construite, la Chine, mais également de sa taille très imposante. L’objectif de ce mur est d’éviter les invasions venues du Nord : en effet, la muraille constitue un obstacle physique empêchant les Mongoles d’avancer vers le Sud. Bien souvent les Mongoles voulaient envahir la Chine, c’était une de leurs passions. Au départ les Chinois avaient construit une petite muraille de Chine, mais on pouvait la contourner ou même passer par dessus. Alors ils décidèrent de construire une moyenne muraille de Chine, mais on pouvait l’escalader en faisant la courte-échelle. C’est grâce à la Grande Muraille que les Mongols étaient bloqués, et cela les a rendu bien tristes.

Un moment important intervient en 346, lorsque l’Empereur Ping-Pong décide de faire peindre la Muraille en rouge afin de la rendre plus gaie et de favoriser le tourisme. Néanmoins ce projet tomba à l’eau car il n’y avait pas assez de peinture pour barioler cette muraille qui rappelons-le est grande du fait de sa taille.

Aujourd’hui la muraille de Chine ne sert plus à rien : les Mongols ont d’autres occupations, comme la télévision par satellite et la maîtrise de leur taux d’inflation. Du coup la muraille de Chine pourrait être détruite, mais ce serait bien trop fatigant.

grande_muraille

Une légende urbaine veut que la Muraille de Chine soit visible depuis la Lune en utilisant Google earth.

Anecdote : 10 millions de Chinois sont morts pour construire cette muraille ! Si 130 murailles de Chine avaient été construites, alors il n’y aurait plus aucun Chinois aujourd’hui. Mais l’empereur Nem, après avoir longtemps réfléchi entre construire une ou 130 murailles, a choisi la première option, guidé par son tempérament pusillanime et sa personnalité réservée. A noter que construire 130 murailles de Chine aurait bien mieux assuré la protection du pays, environ 130 fois mieux d’après les calculs d’experts réalisés avec des bouliers.

Aoûtiens, à vos livres d’histoire !

La couverture doit être votre premier critère de choix d'un livre. Ici, un bon livre.

La couverture doit être votre premier critère de choix d’un livre d’histoire. Ici, sans l’ombre d’un doute un bon livre.

Les Français lisent peu et lisent mal, toutes les enquêtes le prouvent (faites moi confiance, vous n’êtes pas obligé de les lire, ou alors faites-le en diagonale). Écrasés par le poids d’un quotidien vide de sens, ils se tournent vers la presse people et ou la télé-réalité. Les grandes vacances constituent l’occasion rêvée de changer ces mauvaises habitudes et de se plonger dans des ouvrages historiques de qualité. Aoûtiens, cet article est pour vous ! Si vous êtes juillettiste, ignorez simplement ce billet et retournez à Pôle emploi.

  • Histoire de l’Afrique, Patrick Cheule, 1 page : excellent ouvrage de synthèse sur le continent noir, fruit d’un remarquable travail de recherche. Ce livre très synthétique se heurte malgré tout à un problème : l’homme noir n’est pas encore entré dans l’histoire, malgré nos exhortations insistantes mais polies. Vous trouverez donc principalement des informations sur les Afrikaners.
  • Historiographie et épistémologie historique, Laurent Deutsch, 675 pages : alors que la pensée unique condamne les travaux de Laurent Deutsch, l’historien confirme qu’il est producteur d’un contenu scientifique remarquable. Le style est léché, et l’approche post-dialectique bouscule nos idées préconçues. De belles illustrations sur le régime de Vichy.
  • Guide 2014 du bricolage, Bruno Estienne, 245 pages : aucun lien avec l’histoire, mais j’avais un problème assez malplaisant avec les joints d’isolation de ma douche. Rassurez-vous, tout est réglé. J’attends encore que l’assurance me contacte pour le dégât des eaux, je vous tiendrai au courant.

        Fuyez les livres de vulgarisation trop généraux et au titre alléchant comme celui-ci, ils sont souvent source de déception

    Fuyez les livres de vulgarisation trop généraux et au titre alléchant comme celui-ci, ils sont souvent source de déception

  • Cauet, un destin français, Anatole Jusin, 7958 pages : les éditions Mourtel complètent leur catalogue biographique avec un beau portrait de l’animateur Sébastien Cauet. Ponctué d’anecdotes faubouriennes mais pas vulgaires, ce livre retrace l’ascension fulgurante de ce pur produit de la méritocratie républicaine. Tout y passe : les joies, les succès, mais aussi les doutes, les peines, ces petites tristesses qui pèsent mais vous font sentir vivant. Malgré le sérieux avec lequel est réalisé l’ouvrage et le talent certain du professeur Jusin, on regrette la piètre qualité des informations et l’absence totale de déontologie de l’auteur.
Attention à bien choisir vos livres d'histoire. Ici à droite un livre rédigé par un bolchévique pro-gender mélenchono-trotskiste. A gauche un livre par quelqu'un qui aime la France, tout simplement.

Attention à bien choisir vos livres d’histoire. Ici à droite un livre rédigé par un bolchévique pro-gender mélenchono-trotskiste végétarien. A gauche un livre par quelqu’un qui aime la France, tout simplement.

Note de la rédaction : il est possible que cet article soit publié en retard, l’auteur travaillant avec un forfait AoL 20 heures bas débit et un modem 56k Bauds, ce qui rend la mise à jour particulièrement longue et laborieuse.

Luttons tous contre les nouveaux prénoms

Statistiques du prénom Gengoult en France

Statistiques du prénom Gengoult en France

Notre époque est généreuse en calamités : guerres civiles, sous-alimentation, xénophobie, coups d’État… A cette liste tragique, j’ajoute le fléau des nouveaux prénoms. Tentons de cataloguer l’infâme : Eloane, Célian, Mahé, Juline, Noam, Elian, Nathaël, Thaïs, Nathéo, Manoé, Izia, Kiki, Maé, Liséa, Maéline, Eléana, Méline, Méloée… Cela n’a aucune allure, aucune épaisseur, bref, c’est funeste et moche. Imaginez un peu l’appel du 18 Juin d’Anakin de Gaulle, ou la déclaration des droits de la femme par Framboise de Gouges.

Mais ce n’est pas vraiment étonnant lorsqu’on sait que ces prénoms émanent principalement des classes moyennes et inférieures, intellectuellement à la dérive. A croire que notre occident chéri a vendu son identité pour un plat de lentilles marque pouce.

C’est pourquoi j’appelle les Français à piocher dans la longue liste de prénoms médiévaux, fidèles à ce que nous sommes, et dont la beauté a été validée par le temps, pendant des siècles. Ne cédons pas au relativisme ambiant, ce qui fut beau à une époque l’est forcément encore aujourd’hui.

  • Pour les filles : Anségulède, Alpaïde, Frénégonde, Galswinthe, Ingoberd, Luitgarde, Redeswinthe ou Trutgarde.
  • Pour les garçons : Aistulf, Ansigisel, Buccelin, Chlodebert, Erchinoald, Gaukil, Helmgaud, Kouvrat, Moawiya ou encore Receswinthe.

Mon coup de cœur : Gengoult, canonisé après s’être fait occire par l’amant de sa femme. Comme vous pouvez le voir sur le graphique adossé à l’article, de plus en plus de Français font ce choix, et cela n’est pas pour me déplaire. Cela a quand même plus d’allure que Nathéo, non ?

Terminons par cette citation :  » Avant de choisir le prénom d’un garçon pensez à la femme qui aura à le murmurer plus tard  » (Jules Barbey d’Aurevilly), citation ma foi assez hétéro-normée.

Merci aux lecteurs de l’histoire crue ! Les autres allez au diable

thumb-328420_640Suite à mon appel à l’aide, une formidable chaîne de solidarité s’est mise en place. Un grand merci à tous, et en particulier à Nigel Seladu, homme d’affaire nigérien et membre légitime de la famille royale de son pays, qui m’a généreusement cédé un tiers de son héritage familiale et des parts de son entreprise de confection textile à Niamey. Il m’a directement contacté par mail et m’a offert 15 000 euros simplement en échange de mes coordonnées bancaires pour effectuer le virement par Internet. Voila qui redonne foi en l’humanité !

Et pour ceux qui ne m’ont pas aidé, et bien allez en enfer, vous connaissez le chemin.

L’histoire crue, le 21 aout 2014

Aidez-moi et soutenez l’histoire crue

red-40805_640Chers lecteurs,

Ma situation personnelle actuelle est loin d’être simple, et je dois faire face à plusieurs épreuves personnelles qui, je l’avoue, commencent à me peser. Tous les prétextes sont bons pour tenter de museler les libres penseurs comme moi, et l’offensive du politiquement correct contre ce blog emprunte des chemins ignobles qui rappellent les épisodes les plus sombres de notre histoire (je pense à la révolution française).

Je me tourne tout naturellement vers vous, mes chers amis. En résumé, je recherche :

  • un avocat spécialiste des affaires de mœurs, capable notamment de suspendre une condamnation de prison ferme très stigmatisante. Si sur le fond l’affaire semble pliée, je crois avoir identifié un vice de procédure exploitable.
  • un psychiatre pour le renouvellement assez délicat d’une ordonnance relative à des psychotropes (à usage thérapeutique).
  • des annabacs du brevet d’histoire afin d’alimenter ce blog, ainsi que l’adresse internet du site wikipedia en français.
  • un spécialiste de l’optimisation fiscale, suite à un redressement fiscal injuste (comme de nombreux Français je suis d’origine étrangère, j’ai des aïeux monégasques, mais je considère cela comme une chance pour la France et cela ne devrait pas me pénaliser).
  • une tente Quéchua 3 secondes en bon état, de préférence vert pomme.
  • et enfin, le numéro de téléphone du président Hollande, que je pense sensibiliser à mes problèmes par texto.

Je ne vous ai jamais rien demandé jusque là, alors faites un effort et partagez ce message. Si vous ne publiez pas ce post de blog sur votre facebook, vous mourrez dans d’atroces souffrances, étouffés par le poids de votre médiocrité ; alors partage et ne brise pas la chaîne. S. T .P. envoie ce message à au moins 7 personnes et je saurai que tu es vraiment un ami 🙂

L’histoire crue, le 14 août 2014

Jeanne d’Arc en 3D

Jeanne d'Arc en 3D

Jeanne d’Arc en 3D

Grande nouvelle : vous pouvez désormais retrouver et liker L’Histoire crue sur facebook, afin d’être informé des dernières publications et soutenir notre beau projet.

Merci à l’entreprise communic@tion 2000 d’avoir porté à bout de bras cette initiative, contre une facturation de seulement 3000 €. Je vous retranscris leur mail qui m’a convaincu d’accepter leur offre :

 

Chers XXXXXXXXXXX, merci de nous avoir contacté. Votre blog est vraiment remarquable, mais il faut en faire la promotion sur facebook car nous sommes au 21eme millénaire (déjà !) et c’est très important d’avoir une présence digitale. Grâce à votre page facebook, vos lecteurs pourront lire vos articles en 3 dimensions, le tout sans lunettes spéciales. Imaginez Jeanne-d’Arc en 3D, ou encore des dinosaures en 3D, ou encore Charles de Gaulle en 3D, ou encore Gandhi en 3D, ou encore Patrick Dempsey en 3D (Jacques Chirac ne peut être représenté en 3D pour des raisons techniques). Nous vous promettons aussi de doubler le nombre de likes sur une période ténue et agréable. Veuillez agréer, dans l’attente, cordialement, XXXXXXXXXX.

A peine le virement effectué, j’ai reçu cette image par mail. Bluffant.