Trucs et astuces : retenir les dates

MemoireL’histoire présente un défaut majeur : celui d’être bourrée de dates difficiles à retenir. Le problème est lié au fait que la plupart des dates sont différentes, en fonction de l’événement. Par exemple, si vous connaissez la date de la bataille de Marignan (1515), cela ne vous donne aucune indication quant à la date de l’indépendance de l’Inde. Dès lors, comment faire, et dans quelle mesure ?

Les astuces pour éviter de connaître les dates :

  • Affirmez qu’il est absurde de raisonner dans le temps court, que l’événement dont on parle s’inscrit dans la longue durée. Par exemple, si on vous demande les dates du concile de Trente, soutenez qu’il s’est déroulé durant la première modernité. Vous pouvez ajouter qu’il s’agit « d’un concile qui a durablement structuré les mentalités de son temps », ou quelque chose comme cela, ça pète bien.
  • Noyez le poisson à l’aide d’un poncif sans aucun lien : « Pour connaître cette date, il faudrait une véritable volonté politique ».
  • Mentez sans vergogne : avec l’avènement d’Internet et de Wikipedia, plus personne ne retient les dates car la technologie le fait à notre place. Exemple : « Aristote ? Grand auteur médiéval, 1234-1308 ».
  • Indignez-vous en rappelant à votre interlocuteur la futilité des dates : « Combien respectent les enseignements du Christ ! Je suppose qu’il est plus facile de se souvenir des dates de vacances que de commandements ! » (Benjamin Franklin). En général après ça le mec ferme bien sa grande gueule.

Il existe toutefois des indices vous permettant de connaître une date au jour près :

  • Votre anniversaire : facile, des gens que vous connaissez vous offrent un stupide bouquin sur la recherche du bonheur écrit par un soi-disant philosophe, alors que vous auriez vraiment eu besoin d’un chèque de 50 euros pour payer le stage de poney du petit.
  • L’armistice de 1918 : il vous suffit d’observer les passants dans la rue. Les Allemands baissent honteusement la tête en marmonnant un « warum, warum« , l’air désespéré.
  • La fête nationale française : regardez les sillons, un sang impur les abreuve.
  • La fête de l’Europe : les foules en délire qui adhèrent de façon quasi-religieuse au magnifique projet européen sortent les drapeaux étoilés et hurlent leur amour au président de la Commission européenne.

D’autres articles sur le thème « trucs et astuces » sont en préparation, la date de publication n’est pas encore décidée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s